COMPAS de yacht – Fin 19 ème siècle

Epoque :  Fin 19 ème siècle
Etat:
Bon Etat.
Matière:
Laiton
Longueur:
Hauteur 55 cm
Référence (ID):

BEAU COMPAS de yacht de luxe fin 19 ème Siècle

Habitacle en laiton à poignée d’ébène, deux verrines d’éclairage amovibles avec leurs lampes à pétrole.

Compas à la cardan à rose sèche.

Le compas est un instrument de navigation qui donne une référence de direction (le nord) sur le plan horizontal et permet ainsi la mesure d’angles horizontaux par rapport à cette direction. Le compas est gradué de 0° (nord) à 359° dans le sens des aiguilles d’une montre (sens rétrograde). La différence entre une boussole et un compas réside dans le fait que dans une boussole, l’aiguille aimantée se déplace devant un cercle gradué, tandis que dans un compas, un cadran est solidaire de l’aiguille aimantée et se déplace devant un repère.

Le mot yacht est emprunté d’abord, et pour désigner un navire de guerre, au néerlandais jacht attesté dès 1528 comme terme désignant un navire rapide.

Ensuite, emploi d’après l’anglais yacht, issu aussi du néerlandais, attesté depuis 1557 et qui désigne alors des bateaux rapides servant aux voyages du souverain ou d’autres personnages importants puis fut ensuite réservé aux bateaux d’usage non commercial ou non militaire, notamment les bateaux de plaisance construits pour la course.

C’est en 1831 que le mot yacht prend le sens de « bâtiment de plaisance, ayant la distribution intérieure d’une petite maison, toutes les commodités pour le coucher, le manger. » (Trésor de la Langue Française)

Provenance : 

Le compas était fixé sur le Yacht « Lady Jeanne »

Il a été vendu en 1892 par l’entremise d’une annonce parue dans : Le Yacht, premier journal consacré exclusivement au yachting (Le Yacht était un hebdomadaire très technique, réservé à une certaine élite qui pratique régulièrement le yachting. Le vocabulaire utilisé ne parle qu’aux initiés : « longueur de la flottaison », « largeur au maitre-bau », « hauteur de bordé au milieu », « longueur des espars », « beaupré en dehors de l’étrave », etc.) : « À VENDRE TRÈS BEAU BOAT NEUF mis à l’eau en août 1878, mâté en côtre, mesurant 10mètres 95 cent. de l’entrave à l’étambot, la voûte en plus, très fortement construit en bois de chêne, fausse quille en fonte de seize cent kilos ; armement très complet, joli canot, très belle installation. Ce magnifique boat de plaisance se comporte admirablement bien à la mer et est d’une grande marche, peut être utilisé avec avantage pour les régates ou tous autres services. Grandes facilités pour le paiement. Écrire aux initiales B. H. de N. poste restante à Bordeaux. »

Vente TESSIER-SARROU,  Avril 2014

Experts Marine : Bruno PETICOLOT

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *